Cette année, Colombbus et le Club de prévention jeunesse AJAM se sont rapprochés pour proposer aux jeunes du quartier qu’ils accompagnent des activités ludiques et numériques.

Depuis octobre 2015, apprentis programmeurs et journalistes en herbe passent le pas de la porte du Passage Numérique pour construire ensemble des projets qui les animent.

DE LA PROGRAMMATION INFORMATIQUE POUR COMPRENDRE LE MONDE NUMÉRIQUE D’AUJOURD’HUI

Un atelier d’initiation au code informatique via la création de jeux vidéo a été proposé tous les mercredis après-midi à de jeunes collégiens du quartier : ils sont plus d’une dizaine à s’être inscrit pour développer un jeu vidéo sur leur quartier. Après avoir effectué toutes les étapes du parcours Declick, les jeunes sont depuis quelques semaines déjà dans la phase créative : constitution du groupe, choix du nom du studio, choix du scénario, tout y passe ! Seuls objectifs : travailler en équipe, prendre en compte les avis de tous, et créer un jeu sur le quartier !

DES VIDÉOS POUR LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS

Un atelier d’initiation au montage vidéo via la création d’un micro-trottoir a aussi été proposé. Ce sont là deux groupes – un groupe de collégiennes, un groupe de lycéens – qui ont souhaité, en accord avec leurs référents jeunesse, s’inscrire.

Venant du quartier de la Grange-aux-Belles, Shekinah, N’Deye, Inzatou, Ereka, Tommy, Fatoumata, Fatim, Tégué et Mariamma sont des collégiennes pleine d’énergie ! Afin de la canaliser, l’AJAM a proposé à une majorité d’entre elles d’intégrer le club de football féminin du Paris FC, qu’elles adorent plus que tout. Du coup, lorsqu’elles ont eu l’occasion de traiter d’un sujet qui leur tenait à cœur, celui-ci était déjà tout trouvé ! En effet, lassées par les remarques des garçons lorsqu’elles investissent le stade, elles ont eu envie de questionner la place des femmes dans le sport, notamment le football. Après des semaines de préparation du sujet avec Rachid Khafague, monteur professionnel, elles sont parties en mars dernier, caméra et micro en mains, questionner les passants du marché de Belleville et des Halles à Châtelet. Actuellement en phase de montage, leur micro-trottoir sera très bientôt accessible pour une diffusion publique.

Alassane, Al-Habchi, Adrien, Amadou et Hichem sont eux régulièrement confrontés à des contrôles de police qu’ils jugent injustifiés. Ils ont donc choisi de faire parler les passants sur les contrôles au faciès. Après des semaines d’investigations, de déconstruction des préjugés, de découverte de ressources et d’acteurs compétents, les 5 apprentis reporters ont tour à tour interpellé les passants, pris le son, tenu la caméra, puis dérushé et monté leur vidéo.

VALORISER LEUR TRAVAIL AU TRAVERS DE RESTITUTIONS PUBLIQUES

Le micro-trottoir des garçons étant fin prêt, l’AJAM et Colombbus ont participé le 11 mai à l’évènement « Tous en campagne contre les discriminations » organisé par Afrique et Nouvelles Interdépendances afin de présenter leur vidéo. La projection a laissé place à un riche débat entre les jeunes présents. Déjà en quête d’un nouveau lieu de projection, y compris pour celui des filles, nous vous informerons des dates très prochainement.

D’ici là, vous pouvez d’ors et déjà voir le micro-trottoir sur le contrôle au faciès.

Enfin, nos apprentis codeurs participeront le 13 juin prochain à une restitution des ateliers Declick où ils présenteront devant un jury de professionnel le jeu qu’ils ont créés (voir article). N’hésitez pas à venir les soutenir !

L’atelier Declick et les ateliers micros-trottoirs sont soutenus par l’Acsé et la Mairie de Paris. Nous les remercions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *